L’école du risque

L’école du risque est un spectacle participatif, qui repose sur l’idée audacieuse qu’il serait possible d’apprendre à prendre des risques. Il propose à une dizaine d’amatrices et amateurs de théâtre d’explorer leur rapport au risque, à le mettre en pratique par le jeu et l’invention.

Comme toute école, celle-ci repose sur un ensemble de disciplines. On y enseigne des risques très concrets, comme celui qui consiste à oser mettre les pieds dans le plat, mais aussi le risque de parler en public, de monter un projet, et même le risque de se tromper, d’échouer, de se prendre les pieds dans le tapis.

De cours magistraux en travaux pratiques, le groupe n+1 propose aux participants ses outils d’écriture, de jeu et de fabrication plastique.


L’école du risque

a été créée en mars 2019
au Théâtre du Garde-Chasse des Lilas

Équipe

Avec la complicité musicale de Catherine Pavet
Administration - production - diffusion :
Charlène Chivard, Laurène Bernard, Marie-Anne Bernard

Production

L’école du risque a été créée pendant la résidence du groupe n+1 aux Lilas pour la saison 18-19, dans le cadre de la manifestation Mon Voisin est un artiste, dispositif porté par la Commune des Lilas, l’association Lilas en Scène, avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis.

une production de la compagnie Les ateliers du spectacle

coproduit par
Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis
Lilas en Scène
La Ville des Lilas
Fondation Humanité, digital et numérique
Vélo Théâtre – Pôle régional de développement culturel – Scène conventionnée Théatre d’objet
L’Atelier Arts-Sciences, plateforme commune de recherche au CEA Grenoble et à l’Hexagone Scène Nationale Arts Sciences – Meylan

Calendrier

avenir

passé

L’école du risque en pratique

L’école du risque se déroule sur quelques jours et se conclue par une restitution publique.

L’école du risque en détail

1/ Une leçon inaugurale :
L’école du risque s’ouvre par la présentation d’une petite forme spectaculaire réalisée par le groupe n+1. Composée d’interviews de chercheurs et d’habitants des Lilas, elle donne l’esprit de l’école et plonge les apprentis dans les questions concrètes et imaginaires de la prise de risque.

2/ Des travaux pratiques :
Les deux acteurs- accompagnateurs de l’école proposent au groupe deux ateliers d’écriture, de jeu et d’invention dans lesquels ils seront invités à expérimenter des postures et contrepostures nécessaires à la prise de risque, et à composer une autobiographie risquée.

3/ Une expédition-jeu :
Le groupe de participants part ensuite en expédition dans la ville, afin de mettre en pratique les enseignements du matin. Il s’agira en effet de prendre des risques, à la fois personnels et collectifs. L’occasion de réfléchir en marchant et de suivre un protocole ludique imaginé par le groupe n+1.

4/ Le travail au plateau :
À partir d’une proposition des n+1, les participants montent sur scène pour mettre en forme ce qu’ils ont vécu pendant les deux jours. Le travail au plateau se déroule sur une après-midi, suivie d’une restitution publique ouverte à tous.

Photos

X