Le campement scientifique à Apt

Le groupe n+1 s’est associé au Vélo Théâtre à Apt pour la deuxième édition d’un campement scientifique. Son moteur est la mise en scène de la recherche. Il s’est déployé dans la ville, envisagée comme réserve de potentiels d’actions, comme lieu d’expériences et d’inventions avec les habitants.

Du 10 au 13 octobre 2019, des expéditions scientifiques ont parcouru les rues, des conférences spectaculaires se sont installées dans les chapelles et les musées, des interventions spectaculaires se sont déroulées à toute heure et en tout lieu.

une ouverture en grandes pompes

des impromptus
des impromptus

des expéditions scientifiques

un banquet de la médote

un spectacle
un spectacle

et d’autres choses encore

Les photographies du campement sont de ©Thomas Bohl et ©Philippe Clin.

Le camp de base s’installe sur la place Jean Jaurès.

L’ouverture en grandes pompes

Après les discours officiels de rigueur, une expérience inédite de synchronisation neuronale à l’échelle de la ville a rassemblé les participants du campement, sous la supervision scientifique d’Antoine Depaulis, chercheur en neurosciences. Sur une longueur d’onde conviviale, ils ont poussé la recherche jusqu’à sa phase chorégraphique, conduite en grande pompe par Céline Bardou et DJ Amazonita.

Les tabliers rouges conduisent aux impromptus.

Les impromptus scientifiques

Les impromptus scientifiques, conférences spectaculaires joyeusement déréglées, s’installent dans la ville et au Vélo théâtre, avant l’apéro du vendredi soir et après le marché du samedi.

Tout va trop vite ? Alors… ralentissez ! par Bruno Gepner, Carole Tardif et Mickaël Chouquet
En vigueur ! par David Robbe et Balthazar Daninos
La thermo-physique de l’innovation
par Tristan Caroff et Léo Larroche
Géométrie et chaos par Samuel Tapie, Anne Vaugon et Jean Pierre Larroche
Feu par Benoit Taupin et Elsa Hourcade
En principes
par Guillaume Hutzler et Léo Larroche
Des voix dans la tête par Hélène Loevenbruck et Mickaël Chouquet

L’équipe de cuisine prépare les repas que mangent les chercheurs (de tous poils).

Les expéditions scientifiques

Les expéditions scientifiques sont des parcours imaginés main dans la main par des duos et trios d’artistes et de scientifiques. Dans la ville d’Apt, ils décèlent des manières de mettre en jeu leurs objets d’étude. Ils coordonnent leurs démarches et alignent leurs perspectives. Les participants sont invités à adopter le rôle de chercheurs, en faisant des observations, des hypothèses, des expériences. Aucune qualification n’est requise, si ce n’est de pouvoir composer avec l’inattendu.

L’expédition neuropoétique

La ville d’Apt a-t-elle, elle aussi, comme nous tous, une petite voix intérieure ? À quoi lui sert- elle ? L’invite-t-elle à l’action ? Découvrirons-nous enfin à quoi Apt est apte ? Pour en savoir plus, Marie Chéné, Antoine Depaulis et Hélène Loevenbruck transforment la ville d’Apt en cerveau, et vous y envoient en exploration.

L’expédition quantique

La physique quantique décrit le monde à très petite échelle. Les particules s’y comportent à leur manière, que les chercheurs s’emploient à comprendre. Peut-on adopter leurs regards le temps d’une expédition ? Faire de la physique en plein air, est-ce possible ? Avec la complicité de Florence Pazzottu, Hugues Pothier entraîne le groupe dans les rues de la ville, à l’intérieur de la matière.

L’expédition archéologique

Les sous-sols de la ville d’Apt sont chargés d’histoires. Mais de quelles histoires parle-t-on ? Les couches de récits se superposent, au point que les périodes historiques semblent entrer en communication. Patrick de Michèle et David Séchaud tentent avec les participants de développer leur propre méthode de recherche afin de permettre aux fantômes du passé de discuter entre eux.

Les chargé.e.s de l’organisation s’organisent.

Le banquet de la médote

Le banquet de la médote* est un moment joyeux et goûteux inspiré par des banquets de la Renaissance, où l’on philosophe, écoute de la musique, de la poésie, où l’on chante et où l’on mange. Marc Sollogoub en fut le chef de choeur et Guillaume Monsaingeon le philosophe invité.

* La méthode dans ce qu’elle a de personnel, singulier et possiblement non méthodique.

Les chercheurs révisent et les spectateurs cherchent.

Ersatz

par le collectif Aïe Aïe Aïe

Dans cette pièce sans parole, Julien Mellano sonde la réalité virtuelle en manipulant des objets concrets. Entre performance amusante et farce dérangeante, il invite les spectateurs dans un jeu de pistes drôle et mystérieux. Au croisement du théâtre et des arts visuels, quelque part entre Tati et la série Black Mirror, Ersatz est l’éclat glacé d’un futur déjà présent.

photo Laurent Guizard

D’autres choses encore

Le duologos De la banette au pain, une conférence sur Mars à l’Archipop-MJC d’Apt, des sculptures sonores au Conservatoire… Le campement est transdisciplinaire et multiforme.

Les scientifiques

Jean-Pierre Berlan
Tristan Caroff
Patrick De Michèle
Antoine Depaulis
Bruno Gepner
Guillaume Hutzler
Hélène Loevenbruck
Guillaume Monsaingeon
Hugues Pothier
Arnaud Rey
David Robbe
Carole Tardif
Samuel Tapie
Benoit Taupin
Anne Vaugon

Les artistes

Amazonita
Céline Bardou
Tania Castaing
Marie Chéné
Mickaël Chouquet
Balthazar Daninos
Margaux Folléa
Elsa Hourcade
Jean Pierre Larroche
Léo Larroche
Charlot Lemoine
Julien Mellano
François Palanque
Florence Pazzottu
David Séchaud
Marc Sollogoub
Sébastien Thomas

Les techniciens

Benoît Fincker
José Lopez
Gérard Nuel

Les chargé.e.s de l’administration, de la coordination, des relations avec le public et de la communication

Laurène Bernard
Charlène Chivard
Sophie Delaye
Nathalie Landrieu
Sébastien Lauro Lillo

Les photographes

Thomas Bohl
Philippe Clin

Le vidéaste

Olivier Meissel

La cheffe de cuisine

Annie Pradel

Les bénévoles

Agathe
Iris
Kevin
Emmanuel
Dominique
Joëlle
Annick
Sylvie
Alice
Hugo
Delphine
Philippe
Anne
Anne
Geneviève
Isabelle
Elise
Céline
Marie-Aude
Claudine
Malik
Hélène
Laurianne
Sylvie

Le campement scientifique à Apt a été conçu et réalisé par
Le Vélo Théâtre scène conventionnée à Apt
et le groupe n+1 de la compagnie Les ateliers du spectacle

en collaboration avec
les laboratoires et les chercheurs de l’Institut de Neurobiologie Méditerranée, de Grenoble Institut des neurosciences, de l’Inserm, du Laboratoire de Psychologie et Neurocognition de l’Université de Grenoble, du CNRS, d’Aix-Marseille Université, du Laboratoire de Mathématiques Jean Leray de l’Université de Nantes, de l’Université d’Evry-Val d’Essonne, des CEA Grenoble et Saclay, de l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Marseille, de l’IRSTEA et de Veolia

en lien avec
le Parc Naturel Régional du Luberon, l’Archipop – MJC d’Apt et ses environs, le Conservatoire Intercommunal de Musique du Pays d’Apt, le Musée d’Apt, le 3bisf à Aix-en Provence, Le Citron Jaune à Port-Saint- Louis du Rhône, l’association Au Maquis! et le Service Culturel de la ville d’Apt

avec le soutien
du Ministère de la Culture / DRAC PACA et DRAC Ile-de-France, de la Région Sud / EchoSciences PACA, de la Région Ile-de-France, du Département de Vaucluse, de la CCPAL, de la Ville d’Apt, de la Commune de Saint-Saturnin les Apt, de la Fondation Blaise Pascal et de la Fondation IPSEN.

Projet financé avec le concours de l’Union Européenne avec le Fond Européen Agricole pour le Développement Rural / L’Europe investit dans les zones rurales.