LA CHAMBRE DE MLLE L.

Nous croyons aux fantômes et nous leur faisons confiance pour raconter des choses jamais vues, jamais entendues. Nous leur sommes reconnaissants de leur suprême effort post mortem – par des moyens sensibles et fragiles, ils accomplissent devant nos yeux stupéfaits le passage de l’invisible au visible. Le dénombrement de leurs manifestations serait une vaine entreprise, du même tonneau qu’une encyclopédie des insectes (plus de sept mille espèces découvertes chaque année). En revanche, en faisant son deuil du recensement in extenso, on peut envisager plus tranquillement le cabinet de curiosités, le recueil de trouvailles, la collection particulière. Les représenter, voici ce qui nous occupe.

La Chambre de Melle L. a été réalisée pour la première en fois en juin 2009 à la Fête de l’eau de Wattwiller puis en février 2010 à Anis Gras à Arcueil.

VignetteLaChambredeMelleL

Équipe

Une installation spectacle conçue par Mickaël Chouquet, Balthazar Daninos, Jeanne Gailhoustet,  Léo Larroche et Jean Pierre Larroche

avec Mickaël Chouquet, Balthazar Daninos, Léo Larroche et Jean Pierre Larroche

réalisé par l’équipe du Groupe d’Études Spectrales

Nadir Babouri : conseiller en morphologie sonore
Géraldine Buon de Bazelaire : administration
Capri : basset hound
Mickaël Chouquet : phénomènes acoustiques
Balthazar Daninos : coordination générale
Pablo Daninos : antiquaire
Jeanne Gailhoustet : photographe, cofondatrice du GES
Lili Gailhoustet : dresseuse
Martin Gautron : ingénierie spirite
Jean Pierre Larroche : directeur émérite des études spectrales
Léo Larroche : archives, rédaction des notices biographiques
Thomas Lannette : concepteur du site RéMaPi
Mathilde Michel : photographe spirite
Jacotte Sibre : historienne du costume
Frédéric Voignier : assistant à la programmation du RéMaPi

Partenaires

Un spectacle produit par la compagnie Les ateliers du spectacle
avec la Fête de l’Eau à Wattwiller

Merci
Mareike Achour
Olivier et Mickaël Citron
Ruben Delgado
Corinne Hache
Jules Jacquot
Jeanne-Claudie Larroche
Rosemonde Marpeau
Gérard et Jacqueline Pistillo

et Sylvie de Meurville

logo-jpl

site de Jean-Pierre Larroche

ici : une photo de la chambre avec Jeannie

Cette chambre, je ne l’habite pas toute seule. Il y a d’autres présences, les gens qui vivaient ici avant. Avec le temps je m’y suis habituée. Là, ce doit être M. Kerst : son visage est tout flou. Je crois qu’il n’existe plus personne qui se souvienne de lui à présent, à part moi.

Tous les jours je les rencontre, nous nous tenons compagnie. Il y a un langage que j’ai appris. Souvent ils s’amusent à me surprendre et ça me plaît, ils apparaissent d’une manière nouvelle, il y a longtemps que ça ne m’effraie plus. Le plancher craque encore sous le poids de William Jan.

Posé là, il y a un insecte sous verre. Je l’aime beaucoup, les phasmes sont des animaux étonnants. Il y a des camouflages et des mues qui continuent même après la mort. Lui s’est arreté peu de temps après le départ d’Adèle Bellevoye.

Parfois, le soir, Gwendal Marguerite se couche sur mon lit, et nous attendons ensemble que le jour se lève.

Et les dents de lait ? La cachette derrière le radiateur ?

Photos du spectacle