EN ÉQUILIBRE INDIFFÉRENT

En équilibre indifférent
leçons de choses et de mots
en forme d’attractions foraines
Un spectacle pour ombres, marionnettes,
quatre acteurs et dispositifs…

Ici, l’extraordinaire est habituel,
l’ordinaire est exceptionnel,
la logique est étrange et le bizarre rationnel bref, ici,
l’invraisemblable est possible.

Jamais avant vous n’avez vu et jamais plus vous ne reverrez les phénomènes que vous allez découvrir dans leurs cabinets de curiosité car ces 7 personnages sont tous en équilibre indifférent mais ce n’est que maintenant, après la représentation lorsqu’ils se retrouvent et s’interrogent sur leurs particularités respectives qu’ils révèlent leur véritable singularité

voici donc :
la Femme Découpée
qui peut à volonté se diviser en morceaux.

le Lapin Logicien qui a radicalement
franchi les barrières de son espèce.
le Bras Parlant qui cherche
et explique les causes et tous leurs effets

le Grammairien dont la langue
d’une sublime beauté, coule, fluide,
à la manière d’un fleuve.

Celle qui Déplace les Objets à Distance
et son incroyable pouvoir
le Miroir dont la profondeur
n’a d ‘égal que le mystère.

le Fils du Ventriloque
et sa prodigieuse radiographie animée

Image

 

 

Spectacle tout public, à partir de 12 ans

Équipe

conception et réalisation : Jean Pierre Larroche et Pascale Hanrot
livret : Nathalie Quintane
réalisation sonore : Benoît Fincker
lumières : Jean Yves Courcoux

avec : Anne Ayçoberry, Dominique Chevallier, Zaher Idri, Dalila Khatir

construction et effets spéciaux : Patrick Vindimian, Vincent Guillot, Daniel Cendron, Sylvain Georget
conseils en magie : Gwen Aduh
costumes : Eugenia Piemontaise, Anne Lecut, Jacotte Sibre, Claire Temporal
assistante : Marie Hesse

chargée de diffusion : Véronique Gendre
chargé de production : Jean Barbe

avec l’aide amicale de Cécilia Hanrot, Christian Narcy, Florence Cassorla, Magali, Valérie Gayraud, Nelly Maurel.

Partenaires

Coproduction
Les ateliers du spectacle, Massalia Théâtre de Marionnettes, Système Friche Théâtre, Lieux Publics, Centre National de Création des Arts de la Rue, Marseille Théâtre de la Cité, Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées.
Avec le soutien
du Théâtre d’Angoulême Scène Nationale, du Théâtre de la Coupole Scène Nationale de Sénart, de l’ADAMI, de la Ligue de l’Enseignement, de la SARL Les Ateliers du spectacle, de l’École Supérieure de l’Image d’Angoulême.

logo-jpl

site de Jean-Pierre Larroche

En savoir plus

En équilibre indifférent, c’était :

Un parcours à travers le corps : ses organes, ses fonctions et ses représentations, les impossibles à dire, les impossibles à faire…
Une foule de questions sous forme de syllogismes, de logiques réticentes. Des personnages qui apparaissaient, disparaissaient, se tronquaient, s’escamotaient, se manipulaient…
L’art de l’Escamotage en quelques vérités probables : une leçon de Magie, une femme coupée en deux qui s’interrogeait sur son état…
L’histoire d’un Ventriloque : une leçon de Linguistique. Le Ventriloque s’interrogeait à voix haute sur l’origine et le sens de sa très particulière conformation. Le corps du Ventriloque était occupé par toutes sortes de voix aux multiples articulations.
Un ingénieux système radiographique projetait à côté du Ventriloque son image corporelle interne !
Un phénomène Grammatical : d’étranges Objets Sonores. Certains objets sonores sont aussi des Verbes, des Adjectifs, des Substantifs que manipule le Grammairien…
Un panorama de logiques réticentes : On a besoin d’idées fausses. De temps en temps un événement survient… une cause sans effet, un effet sans cause…

Les sources du spectacle :

Cinq Vérités probables de la Magie,
Les cinq tours essentiels de l’Escamotage en partie dévoilés (qui par combinaisons établissent les fondements d’un système complet de la prestidigitation)
par L. Roussel (1781)

Teatrum Chimicum,
De la séparation.
par Jâbir Ibn Hayyan (l’Orgueilleux).

Les Hasards de la Machine,
Un chapitre extrait du nouveau Traité de la Machine réduit en tableaux raisonnés
par Ch Barruel (1806)

Un Monstre Rhétorique,
L’Atlas des figures du discours
par Quintus Cornificius

Troublants Mystères de la Réflexion,
Leçon d’optique dans les Cours de Physique à l’usage des écoles de filles,
par Mme Ledoux (1885)

Un phénomène grammatical,
le paragraphe consacré à l’Attraction Modale, dans « Syntaxe Latine « ,
par l’Abbé J. Oudot (ancien chapelain de St Louis des Français à Rome)

Le Possible tue le Réel,
(4 causes sans effets)
 » la cause d’un fait et son antécédent invariable » dans « Principes généraux de la Science »
par R. Molinas (1923)

Rêves Anatomiques,
 » L’appareillage psycho-moteur » dans « l’abrégé du cours d’anatomie comparée » (anatomie portative)
par V. rouleau et C et C. Cabanas (1874)

On a besoin d’idées fausses
(Panorama des Logiques Réticentes)
Réfutation du troisième corollaire de la seconde règle des syllogismes
par Séraphion le scolastique.

Revue de presse

Le Télégramme, Quimper

Jean Pierre Larroche et Pascale Hanrot ont littéralement émerveillé leur public, qui n’est pas prêt d’oublier la sagesse d’un vieux lapin, l’érudition d’un grammairien, les jeux de l’ombre sans hasard, le discours du bras sans corps, les glissements de la femme-tronc…..
Il se passe ici tant de choses, d’évènements presque inénarrables, tout droit sortis d’un film de Méliès… Inénarrable donc, mais savoureux, heureux, magique, des qualificatifs encore trop faibles pour dire le bonheur ressenti en compagnie de ces acteurs… ….un monde fou, déraisonnable, magique, à coup sûr inoubliable !

Ouest France

Un ventriloque qui fait défiler ses paroles hors de son ventre, un grammairien fou qui manipule les mots et les sons, une femme en morceau qui joue avec son ombre, En Équilibre indifférent a bouleversé les esprits cartésiens et enchanté le public.
Le monde de la grammaire devient cour des miracles, ce n’est pas Alice au pays des merveilles, c’est une leçon de « choses miraculeuses », de faits incroyables : bras découpé qui s’agite et émet des sentences, ventriloque dont la voix sort du ventre, grammairien qui part dans des discours fous sur l’analyse grammaticale…..La deuxième partie du spectacle, plus ludique, est un festival des horreurs qui fait hurler de rire le public…..une vraie prouesse.

Le Dauphiné libéré

Une multitude d’objets et de marionnettes, des ombres et des acteurs dialoguent, bougent, s’entrechoquent et s’escamotent sur scène. Entourés d’effets spéciaux et d’objet qui s’animent seuls, les quatre comédiens tiennent ainsi en haleine les spectateurs curieux.

Photos du spectacle

Dessins