Dès l’origine de leurs activités spectaculaires, les membres de la compagnie Les ateliers du spectacle ont naturellement été amenés à partager leurs interrogations et leurs outils de création avec le public le plus large.

Jean Pierre Larroche travaille en ce moment avec les habitants de Saint-Pardoux-la-Croisille, en Corrèze. Les n+1 conduisent actuellement des ateliers dans plusieurs établissements scolaires des Mureaux.

Ensemble, ils animent en 2018 une Unité d’Enseignement Découverte à l’Université de Nantes, avec des étudiants de filières scientifiques, un chercheur en mathématiques et une chercheuse en planétologie.

Une résidence de création de Jean Pierre Larroche et Zoé Chantre avec les habitants de Saint-Pardoux-la-Croisille
Avec l'Amicale Laïque, Peuple et Culture
et l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Limoges
En 2016, les n+1 lancent le projet ACTES aux Mureaux, qu’ils mèneront pendant trois ans de concert avec la ville, ses habitants, ses associations, des établissements scolaires, un pôle d’entreprises du secteur de l’énergie, un centre de formation industriel et technologique. Les ateliers sont consacrés à l'imaginaire de l'action et de l'énergie.
Jean Pierre Larroche et les n+1 ont proposé aux étudiants des filières scientifiques de l’Université de Nantes de monter une expédition interplanétaire. Sous la supervision de Véronique Ansan Mangold, planétologue, et Samuel Tapie, mathématicien, l’ensemble des ressources de l’université est mise à la disposition de ce projet d’envergure internationale, qui a été présenté lors d’une conférence de presse exceptionnelle le 6 avril 2018.
jp-copie

Les ateliers de Jean Pierre Larroche

Jean Pierre Larroche mène toute l’année des ateliers et workshops, travaillant sur les chutes à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Limoges, sur les têtes de mort à l’Ecole des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières, en dessinant avec des étudiants en scénographie de l’université Sorbonne-Nouvelle et des jeunes spectateurs de Tremblez, machines ! et Animal épique.

Tous les ateliers de Jean Pierre Larroche sont rassemblés sur son site.

Pour s'envoler
Un atelier mené au lycée Brossaud-Blancho de Saint Nazaire
dans une classe de Bac Pro aéronautique.
Dans le cadre du CHATS (Chantier Arts Technologies et Sciences) animé par le Théâtre Athénor de Saint Nazaire
en collaboration avec le Laboratoire de mathématiques Jean Leray à 
Nantes et Marianne Bessemoulin, mathématicienne du laboratoire.
L'atelier s'est déroulé sur deux saisons, 2015/16 et 2016/17 et a 
été consacré à la fabrication d'une grande machine pour s'envoler.

Pourquoi des ateliers n+1 ?

Il était nécessaire de savoir ce qu’une classe de seconde entendait par le mot « chose » ou la manière dont un élève de quatrième imaginait l’existence du signe égal dans la vie de tous les jours. Ce lien s’est renforcé à mesure que la matière des spectacles se fabriquait toujours davantage lors de ces rencontres. Dans les divers ateliers qui ont accompagné chaque création, du t de n-1 à Nil actum, les n+1 ont proposé aux participants d’expérimenter leurs méthodes d’invention et de fabrication, et en retour, ils y ont trouvé des idées (sous forme d’images, de textes, de gestes) assemblées plus tard sur la scène.

Des ateliers mathématiques, où ils vont en classes accompagnés de mathématiciens, aux ateliers de l’action et de l’énergie, où ils essayent par tous les moyens de fabriquer des projets d’action, voici les ateliers des n+1 depuis 2009.

Les ateliers de présentation        des cinq spectacles du groupe n+1
Les ateliers de l’énergie                 pour le projet ACTES
Les ateliers de l’action                   avec Nil actum
Les ateliers mathématiques        avec Le t de n-1 et L’apéro mathématiques
Les ateliers CCMdlT                        depuis toujours et avec Fromage de tête
Les ateliers de réalisation            lorsque l’occasion se présente

Les ateliers de présentation

Les n+1 ont réalisé cinq spectacles. Destinés aux représentations scolaires, les ateliers de présentation durent entre une et deux heures.
Ils peuvent s’associer à d’autres types d’ateliers.

Les ateliers de l’énergie

En 2016, les n+1 lancent le projet ACTES aux Mureaux, qu’ils mèneront pendant trois ans de concert avec la ville, ses habitants, ses associations, des établissements scolaires, un pôle d’entreprises du secteur de l’énergie, un centre de formation industriel et technologique. Les ateliers sont consacrés à l’imaginaire de l’action et de l’énergie.

La première année a vu se réaliser :
– une baraque à frites et sa radio au Lycée Jacques Vaucanson
– une série de films d’animations au Lycée François Villon
– une machine à transformer l’énergie à l’AFORP
– une première version d’un jeu pour changer le monde avec les habitants des Mureaux

Les ateliers de l’action

Le dernier spectacle des n+1, Nil actum, met en scène un monde dans lequel l’action est problématique, sans effet ou sans conséquence, compliquée sinon impossible. Mais où l’on continue cependant à imaginer des projets d’action. C’est ce que les n+1 proposent aux élèves et aux professeurs des collèges et lycées d’Evry, de Bondoufle, de Creil, de Grenoble.

À l’occasion de leur résidence au Théâtre de l’Agora à Evry, les n+1 ont imaginé un championnat international de projets d’action, le championnat Changer le monde. La première édition a eu lieu en 2015 au lycée François Truffaut de Bondoufle, avec deux classes de seconde et leurs professeurs.

On ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin : l’année suivante, un groupe constitué d’élèves volontaires et de professeurs motivés ont constitué la cellule action du lycée Truffaut. La cellule s’est réunie tous les jeudis midi pendant l’année scolaire, et compte comme premier résultat la mise en place d’un ciné-club un peu particulier.

La seconde édition du championnat Changer le monde s’est tenue au lycée des Loges à Evry en 2016.

128 élèves ont présenté 16 projets d’action,
accompagnés de 5 n+1 et de 14 professeurs.

501

Parmi les divers projets du championnat, celui des élèves du groupe théâtre du collège Charles Péguy leur a permis de rencontrer Guillaume Hutzler, chercheur en informatique, et Jérôme Mathé, physicien, qui leur ont offert des savoirs présentés dans leur carriole de trocs de trucs.

Zoé Chantre et Anaïs Pélaquier ont proposé aux élèves de sixième du collège des Pyramides d’imaginer et concevoir leur quartier idéal.

Les ateliers mathématiques

À partir du programme de mathématiques, nous proposons aux élèves de s’interroger sur des objets mathématiques, les remettre en question pour les comprendre. Qu’est-ce que le signe égal, que veut-il dire ? Et une racine carrée ? Un nombre relatif d’accord, mais relatif à quoi ?

Des ateliers mathématiques ont été réalisés en Île-de-France (Arcueil, Bobigny), à Marseille, à Martigues.

À Nantes et Saint-Nazaire, dans le cadre de la résidence du groupe n+1 au Théâtre Athénor et au Laboratoire de Mathématiques Jean Leray de l’Université de Nantes, les n+1 se sont associés à des chercheurs et chercheuses en mathématiques pour imaginer et réaliser leurs ateliers.

Pour plus d’informations sur les ateliers mathématiques, un livret consacré à l’ensemble des ateliers à Nantes est disponible ici.

Atelier à l’Ecole Plessis-Cellier de Nantes, avec le mathématicien Jean Pézennec, 2016

Atelier à l’Ecole La Jonelière de Nantes, avec les mathématiciennes Christèle Bioche, Claire Christophe et Marie-Anne Vibet, 2016

Atelier à l’Ecole Jean Zay de Nantes, avec le mathématicien Samuel Tapie, 2012

Atelier au collège Edouard Quinet de Marseille, avec Marie-Josée Ordener et Les Grandes Tables de la Friche La Belle de Mai, Théâtre Massalia, 2013

Atelier au collège République de Bobigny, 2011, avec Benoit Manent

Ateliers au Théâtre des Salins, Martigues

Les ateliers CCMdlT

Comment ça marche dans la tête quand on on est concentré ? Comment ça marche dans la tête quand on doute ? Comment ça marche dans la tête quand on imagine ? Nous suivrons le protocole que le collectif des n+1 applique lors de ses séances de travail, pour le création de Fromage de tête notamment. Chaque participant pourra inventer et œuvrer selon sa propre médote (la méthode dans tout ce qu’elle a de singulier et personnel voir d’a-méthodique ).

ateliers CCMdlT au CCSTI-La Rotonde,
Saint-Etienne, mars 2011

Les ateliers de réalisation

Les ateliers de réalisation sont ouverts à des amateurs de tous âges. Le point de départ de ces ateliers est le partage d’une pratique : pratique d’une manière de questionner la pensée et son fonctionnement. Et aussi, pratique de la mise en forme poétique, théâtrale, plastique de ce que l’on pense, de ce que l’on déduit et élabore à partir de ces observations. Au sein de cette pratique, les participants à l’atelier seront donc acteurs, créateurs, à la base de l’écriture et de la réalisation d’objets spectaculaires.
En 2011 et 2012, les n+1 ont travaillé à Arcueil, avec l’atelier du café des enfants d’Anis Gras. Le groupe n+1 a également mené des ateliers de réalisation dans six lycées agricoles de la région Centre, en 2012, dans le cadre de la création du spectacle le t-gricole au sein du festival Excentriques.

café des enfants, Anis gras, Arcueil, juin 2012

atelier t-gricole, lycée d’Amboise, mars 2011